Agir pour une agriculture alternative
mouvement interregional des Amap
Accueil » Finances solidaires » Analyses et enjeux » Quels besoins des porteurs de projets hors DJA ?

Etat des lieux des besoins, contraintes de financement des candidats à l’installation agricole alternative

Depuis le milieu des années 90, le profil de porteurs de projet à l’installation (reprises d’exploitation hors cadre familial, plus de 40 ans en reconversion professionnelle ...) a évolué.

La proportion des installations hors DJA, des candidats à l’installation "hors cadres familiaux" s’est accrue jusqu’à représenter les 2/3 des installations agricoles. Bien qu’ils soient exclus des dispositifs d’aides de l’Etat (DJA, prêts bonifiés ...), les porteurs de projets hors DJA sont 85% à se maintenir après 10 ans.

Quelles sont les caractéristiques de ces installations ?
Quels sont les financements accessibles aux porteurs de projet hors DJA ?

Des études peuvent servir de point de départ à cette réflexion :

PDF - 3.7 Mo
A. Kernaléguen - Mémoire Comment les agriculteurs hors DJA financent-ils leurs installations ? - 2010
PDF - 893.5 ko
L-L. Rogerieux - Etude Financements accessibles porteurs de projet agricole hors DJA - 2011
PDF - 506.6 ko
S. Delecourt - Etude Financement des projets en agriculture biologique et circuits courts en Ile-de-France - 2011