Agir pour une agriculture alternative
mouvement interregional des Amap
Accueil » Actualités » Plateforme Pour Une Autre PAC : actualité 2020

Plateforme Pour Une Autre PAC : actualité 2020

Voici une petite synthèse de ce qui s’est passé au sein de la plateforme Pour une autre PAC cette année.

A savoir : la PAC est la Politique Agricole Commune : chaque contribuable européen verse 114€ par an et la France reçoit environ 9 milliards pour soutenir le marché, les prix et les revenus agricoles (premier pilier), et le développement rural (second pilier). On constate qu’elle soutient principalement les gros agriculteurs céréaliers et éleveurs industriels.

Mais d’abord, pour ceux qui ne connaissent pas la plateforme Pour une autre PAC :
La plateforme rassemble à ce jour 42 organisations paysannes, écologistes, de solidarité internationale et de consommateurs.

Elle a été créée en 2009 pour peser sur les discussions entourant la PAC 2013–2020. Réactivée en 2017 pour influer sur la réforme de la PAC post 2020, ses objectifs sont :
1 - de favoriser l’échange entre parties prenantes en France et dans l’Union européenne,
2 - de promouvoir une réforme ambitieuse de la PAC et orienter sa définition vers plus de durabilité, de justice et de cohérence,
3 - de sensibiliser et mobiliser la société civile autour des enjeux liés à la politique agricole.

La campagne "Tablons sur nos paysans" lancée fin 2018 autour des Elections européennes s’est terminée le 22 octobre 2019 par une agroparade dans les rues de Strasbourg et devant le Parlement européen. Le but était de porter haut et fort la vision partagée par une large palette de représentants de la société civile et des propositions concrètes pour la PAC post 2020 et post 2030. Elles sont présentées dans Osons une vraie réforme de la Politique Agricole Commune, vers une Politique Agricole et Alimentaire Commune et résumées dans Les 12 priorités de la PAAC post 2020

Et cette année ?

* Le débat public
La plateforme Pour une autre PAC réclame un changement de modèle agricole et aide ses membres à faire entendre leur voix sur le modèle agricole et alimentaire que nous voulons pour demain, et qui aura un impact certain sur notre quotidien.
Organisé par la CNDP (Commission National du Débat Public) de février à septembre 2020, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a lancé le débat public ImPACtons pour savoir où mettre ses priorités d’intervention. Les mesures ciblées alimenteront la rédaction du Plan Stratégique National qui sera soumis par la France à la Commission européenne.
C’est une opportunité inédite pour exiger l’accélération de la transition vers des systèmes alimentaires agroécologiques et solidaires.

Le débat public « ImPACtons ! » est le premier débat public sur l’agriculture en France. Organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) de février à septembre 2020, il doit permettre au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de savoir où mettre ses priorités d’intervention et quelles mesures cibler. Ces éléments serviront à la rédaction du Plan Stratégique National (PSN), qui correspond à la version nationale de la PAC post 2020 et qui sera soumis à la Commission européenne. C’est une opportunité inédite pour exiger un changement de modèle agricole et l’accélération de la transition vers des systèmes alimentaires agroécologiques et solidaires.

*Le travail dans les GT
Suite à l’AG de juillet 2019, deux nouveaux groupes ont été créé qui portent respectivement sur :
- l’intégration de l’alimentation dans la PAC post 2020
- l’accompagnement de la transition dans le 2e pilier de la PAC post 2020
Le MIRAMAP participe au premier. Ce groupe de travail s’inscrit dans le projet d’un séminaire à l’Assemblée nationale sur l’alimentation dans la PAC, que la plateforme souhaite co-organiser avec le groupe transpartisan « Accélérons » à l’aide de quelques députés déjà rencontrés lors d’ » petit-déjeuner de travail ». Chaque réunion permet d’avancer pour trouver des définitions communes, déconstruire les récits adverses, faire un bilan du traitement de l’alimentation dans la PAC actuelle, faire des propositions pour intégrer l’alimentation dans le PAC post 2020
Les cinq premiers objectifs généraux portent sur :
1) la qualité nutritionnelle de la production alimentaire
2) les premiers pas vers l’accès de tou•te•s à une alimentation choisie, diversifiée et saine
3) la recherche d’autonomie alimentaire à l’échelle des territoires
4) le respect du bien-être des animaux pour les aliments d’origine animale
5) la souveraineté alimentaire européenne dans le respect de celle des pays du Sud
La plateforme présentera les résultats de son travail à l’AG du 30 juin.

Evelyne Boulongne, représentante du Miramap à la Plateforme PUAP

Vidéos

Abonnez-vous