Agir pour une agriculture alternative
mouvement interregional des Amap
Accueil » Nos chantiers » Communication » Communiqués de presse » Communiqué de presse du MIRAMAP - 12 mars 2015

Pour redonner un avenir à l’agriculture : La voie de l’agriculture citoyenne et de la démocratie alimentaire

Communiqué de presse du MIRAMAP - 12 mars 2015

Après cette nouvelle édition du Salon International de l’Agriculture, notre perplexité grandit quant aux orientations politiques qui sont prises dans un contexte d’urgence climatique et de crises sociales et écologiques. Les discours sont à ce point contradictoires que nous ressentons la nécessité de réaffirmer avec force la voie de l’agriculture citoyenne et de la démocratie alimentaire que dessine le mouvement des AMAP partout en France et dans le monde.

L’agriculture industrielle : voie sans-issue !

Disons-le clairement : la voie de l’agriculture industrielle qui pousse à promouvoir une technologie lourde, qui ignore les paysans et les désapproprie de leur savoir-faire, qui vide nos campagnes en favorisant des fermes toujours plus grandes, qui accroît le désastre écologique, qui dissocie toujours plus l’acte de produire de celui de se nourrir, qui empêche les citoyens de choisir librement leur rapport à l’alimentation, cette voie-là est une impasse !

Cette voie ne sert ni les intérêts des paysans, ni l’intérêt des consommateurs, ni l’intérêt général. Elle constitue une passerelle pour accroître les profits des industriels de l’agroalimentaire (et de leurs actionnaires), elle renforce l’hégémonie de la grande distribution et aggrave la crise écologique. Elle ne peut, en aucun cas, être une solution crédible pour lutter contre le réchauffement climatique. La contribution de l’agriculture conventionnelle aux émissions de gaz à effet de serre climatique est bien connue, estimée à 20-25 % (source ministérielle). Comment peut-on aujourd’hui présenter le problème comme une solution ? Comment peut-on soutenir d’un côté l’agro-écologie et, de l’autre, les drones agricoles et les OGM ?

L’urgence est au changement de cap dans une orientation claire. Cessons de ménager l’orientation productiviste et les industries agroalimentaires. Au sein du mouvement des AMAP, des milliers de citoyens et de paysans ont choisi !

Promouvoir une agriculture citoyenne et une démocratie alimentaire

L’agriculture citoyenne est la voie d’une alliance vertueuse entre citoyens et paysans dans le cadre d’un nouveau pacte social. C’est la voie d’une agro-écologie paysanne qui réconcilie l’acte de produire à celui de se nourrir. C’est la voie qui revendique le droit pour chacun de se nourrir sainement et qui cherche à promouvoir, sur chaque territoire, une véritable démocratie alimentaire. Cette voie-là n’est ni une niche commerciale, ni une mode, ni une illusion ; elle est la traduction en actes d’un autre rapport à l’alimentation, à l’agriculture et à l’environnement.

C’est la voie choisie par les AMAP de France qui rassemblent aujourd’hui plusieurs milliers de citoyens et de paysans autour d’un objectif sans ambiguïté : maintenir et développer une agriculture locale, économiquement viable, socialement équitable et écologiquement soutenable, à faible impact environnemental, créatrice d’activité́ économique et d’emploi, de lien social et de dynamique territoriale.

Le mouvement des AMAP appelle à construire des politiques agricoles et alimentaires qui permettent de soutenir véritablement cette orientation, à tous les niveaux, en concertation avec les citoyens dans le cadre d’une démocratie alimentaire.

Les Amapiens et Paysans en AMAP continuent et continueront à faire vivre concrètement cet horizon partout en France. Ils dessinent chaque jour l’avenir de nos territoires.