Agir pour une agriculture alternative
mouvement interregional des Amap
Accueil » Nos chantiers » Mobilisations amapiennes, actions citoyennes 2015- 2016-2017 ! » COP 21 : Mobilisations amapiennes ! » COP 21, mobilisation amapiennes 2015, et après ?

Retours sur les actions menées en 2015, et des idées pour l’avenir !

Plus d’un mois après la fin de la COP21 à Paris, que retenir de cette rencontre internationale ? Comment les mouvements associatifs et citoyens poursuivent la mobilisation ? Et au sein du Mouvement des AMAP, quels enseignements retirer de la mobilisation lancée par le Miramap et Urgenci dans le cadre du Village Mondial des Alternatives, en écho des nombreuses initiatives d’AMAP et de réseaux d’AMAP sur les territoires ?

Retours sur les actions menées en 2015, et des idées pour l’avenir !

Les mobilisations ayant eu lieu partout en France et dans le monde pour ‘changer le système, pas le climat’ semblent aujourd’hui avoir été oubliées des grands médias. Et pourtant !
En ce début d’année, c’est le temps du bilan et des propositions avec : l’AG de la Coalition Climat 21, un week end de bilan pour Alternatiba France à Bagnolet, un séminaire pour le Collectif pour une Transition Citoyenne (mi janvier). Et c’est aussi et encore de l’action pour différents collectifs engagés contre le gaz de schiste dans le Gard par exemple ou dans le cadre de la Campagne ‘Tous et Toutes Faucheurs Faucheuses de Chaise’.

Les mobilisations locales des AMAP

Aujourd’hui, rappelons l’engagement de nombreuses AMAP et réseaux d’AMAP dans des actions de mobilisation sur les territoires. Pour n’en citer que quelques unes : la campagne "Tous dans le même panier !" lancée par le Réseau des AMAP en Ile de France, la participation du réseau Alliance PEC Rhône-Alpes au Village des Alternatives dans le Rhône ou encore les AMAP de l’Eure qui, avec le Réseau des AMAP de Haute Normandie, se sont engagées activement dans la préparation d’Alternatiba à Evreux. C’est aussi la mobilisation de nombreuses AMAP lors de la Journée de la Transition à l’automne ou encore dans le cadre de campagnes telles que ‘Bio, local, c’est l’idéal’ ou pour le festival Alimenterre.

Les appels à mobilisation lancés par le Miramap ‘Changeons l’agriculture, pas le Climat !’

En écho aux mobilisations locales, le Miramap et Urgenci, réseau international des CSA, lançaient en octobre 2015, un Appel à Mobilisation des AMAP pour le Village Mondial des Alternatives (VMA) à Montreuil les 5&6 décembre, autour du slogan ‘Changeons l’agriculture, pas le climat !’ affirmant ainsi que les ‘alternatives existent’ et qu’un ‘changement radical de modèle agricole et alimentaire’ est nécessaire pour la souveraineté alimentaire.

En plus de relayer l’actualité de la Coalition Action Climat, d’Alternatiba ou inviter à lire des articles éclairant les enjeux agro-alimentaires et environnementaux actuels, le Miramap a lancé un appel à participation à la tenue d’un stand des AMAP lors du VMA et a invité des amapiens et paysans à s’exprimer sur leurs expériences en AMAP par un appel à témoignages.

Associé au Réseau AMAP Ilde de France pour co-écrire une tribune, le Miramap s’est aussi engagé avec Vandana Shiva autour du Pacte Citoyen pour la Terre. A la suite des attentats de novembre, c’est au travers d’un communiqué de presse que le Miramap soutient l’Appel Pour le Maintien des Mobilisations Citoyennes Pour le Climat, exprimant ainsi l’importance de poursuivre l’organisation de ces actions collectives productrices de dialogue et de débat indispensables à un système démocratique digne de ce nom.
Les AMAP au Village Mondial des Alternatives et au Climate Forum (5 et 6 décembre)

Lors du Village Mondial des Alternatives à Montreuil, se sont plus d’une vingtaine d’amapiens et paysans en AMAP qui se sont relayés pour tenir le stand des AMAP, échangé avec de nombreux visiteurs de tous les pays, expliquer concrètement le système AMAP et en quoi il est force de changement.
> Les AMAP au VMA en images

Durant ces deux journées, nous avons aussi proposé différentes animations pour provoquer les discussions : un échange autour de la question : ‘Pourquoi et comment changer l’agriculture et pas le Climat ?’, une rencontre - discussion autour du livre "Manifeste pour un XXIe siècle paysan" avec l’auteure, Silvia Perez Victoria, économiste, sociologue et documentariste, une Foire aux questions paysannes, et un échange sur ‘Une autre finance pour une autre agriculture’.
En parallèle, dans la cadre du Climate forum, le Miramap a participé à un ‘Atelier des réseaux’ : "Mise en commun des initiatives de la transition citoyenne", organisé par la Collectif pour une Transition Citoyenne, L’université Populaire de Permaculture et les Incroyables Comestibles. Et il a co-organisé un atelier avec la PFCE, InPACT, et le Réseau des AMAP d’Ile de France :"Circuits courts, AMAP, commerce équitable local et Sud/Sud : quels modèles pour soutenir une agriculture paysanne et locale ?".

COP21 et agriculture : quels résultats ?

‘Changeons l’agriculture, pas le climat’ était le message porté. Mais qu’en est-il des résultats de la COP 21 en termes de propositions pour un changement agricole et alimentaire ?
Dans un communiqué de presse du 13 décembre ‘Cop 21 : Clap de fin sur une mascarade’, la Via Campesina, la Coordination Européenne Via Campesina et la Confédération Paysanne s’exprimaient ainsi :

« Les paysans et les paysannes sont les vigies du climat qui se modifie, mais l’agriculture industrielle contribue à leur disparition. Or, cette COP21 ouvre une porte toujours plus grande à la spéculation financière sur la nature, ne fait que poursuivre l’industrialisation de l’agriculture, et accélérer l’accaparement des ressources naturelles. »

L’article COP 21 : Un accord pour [l’Humanité] ?, précisant les ‘fausses solutions’ du texte sur le plan agricole. Le regard d’ATTAC est encore plus acerbe :

« Les États ne sont pas prêts à enclencher la « révolution climatique ». L’accord de Paris franchit les « lignes rouges » fixées par la société civile ! ».

Souvenons-nous du slogan ‘Sauvons le Climat, pas le TAFTA !’

Comment poursuivre ?

Nous n’avions pas vraiment d’illusion. Déçus ? Pas vraiment, non plus. Nous gardons en mémoire les mobilisations, tout en apprenant de notre expérience.
En tant que mouvement de la société civile, nous avons en effet à renforcer nos capacités de mobilisation pour réussir à convaincre. C’est en développant nos coopérations entre AMAP et réseaux d’AMAP territoriaux et le réseau inter régional (Miramap), ainsi qu’avec nos partenaires , que nous parviendrons à déployer nos propositions concrètes de changement, pour le climat, et bien plus !

Il y a un an, suite à l’Assemblée Générale du Miramap, le Collectif Miramap proposait dans un ‘Message commun’ (diffusé le 13 /03/2015) de construire les orientations des 5 prochaines années autour de 4 idées-forces : identité - pérennité – légitimité – expérimentation.

« Identité. Parler d’identité, c’est se connaitre et se faire connaitre : C’est dire haut et fort ce qu’est le mouvement des AMAP, et affirmer les valeurs que nous soutenons. C’est connaitre et faire connaitre notre Charte. C’est aussi construire des plaidoyers communs, cultiver la diversité tout en portant collectivement des messages politiques forts.
Pour rendre plus visible et lisible notre mouvement, nous renforcerons nos démarches partenariales […] et notre communication auprès du grand public et des médias. »

Les lignes d’action pour 2016 sont donc déjà en partie tracées !

Magali Jacques, animatrice au Miramap et Elisabeth Carbone, secrétaire générale du Collectif Miramap

Tous les liens vers tous les messages et articles diffusés : rubrique chantier ‘COP 21, mobilisations amapiennes’ ou en téléchargeant le dossier de synthèse en pdf ci dessous :

PDF - 2 Mo
dossier_cop_21-mobilisations_amapiennes_2015