Agir pour une agriculture alternative
mouvement interregional des Amap
Accueil » Actualités » COVID 19 et AMAP : Toutes les informations » ’Bonnes pratiques’ en AMAP pour adapter l’organisation des livraisons aux mesures de précaution

’Bonnes pratiques’ en AMAP pour adapter l’organisation des livraisons aux mesures de précaution

• Concernant les déplacements : 

Nouveaux formulaires :

  • Chaque amapien doit se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire pour aller chercher des denrées alimentaires à la livraison de l’AMAP - mentionnant "Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés" > télécharger l’attestation
  • En plus d’avoir cette attestation de déplacement, chaque paysan en AMAP est invité à avoir un justificatif de déplacement professionnel. À télécharger

Plus d’info :https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

• Concernant le lieu de livraison : 

  • Délocalisation de la livraison sur la ferme d’un paysan partenaire ou chez un.e amapien.ne ; dépôt des aliments par le paysan dans un endroit donné ; etc.
  • Avoir l’autorisation de la mairie si c’est dans un lieu public

• Concernant le temps de la livraison, quelques conseils :

  • Respecter les ‘gestes barrières’, gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage : afficher les nouvelles ’règles’ et l’infographie : infographie
  • Réduire le nombre de volontaires-distributeurs au strict nécessaire ;
  • Étaler les arrivées en laissant un mètre en chaque personne et éviter tout stationnement (organisé un sens de circulation ’marche en avant’) et les échanges affectifs même si cela va à l’encontre de nos dispositions naturelles  ;
  • S’organiser en "pyramide" : récupérer les paniers pour plusieurs familles et les déposer, essayer au maximum de venir sans les enfants  ;
  • Utiliser les équipements sanitaires recommandés : gants pour distribuer, gel hydroalcoolique ou savon à utiliser à l’arrivée et au départ, etc.  ;
  • Si possible, faire préparer les paniers en avance par une équipe réduite ou en amont par les producteurs, ou s’assurer que seuls les distributeurs (équipés de gants voire de masques) distribuent les légumes directement dans les sacs des amapien.nes  ;
  • Qu’une seule personne se charge de l’émargement ;
  • Demander aux amapien.nes malades ou fragiles de ne pas venir (fièvre, toux ...)  ;
  • Attention aux AMAP de plus de 100 adhérent.es  : divisez-vous en plusieurs groupes, avec différents créneaux horaires ! 

Partage d’expériences et guides de bonnes pratiques de réseaux :

  • Le réseau des AMAP de Haute Normandie propose un ’protocole aux AMAP’  : à télécharger

Vidéos

Abonnez-vous