Agir pour une agriculture alternative
mouvement interregional des Amap
Accueil » Actualités » Echo des régions » Alliance Provence devient "Les AMAP de Provence, réseau régional du MIRAMAP"

Solidarité inter-régionale

Au terme de ce que nous pouvons nommer ici "une aventure humaine" d’une année, le réseau régional Alliance Provence, premier réseau d’AMAP créé en France en 2001 est devenu une section de l’association MIRAMAP - Mouvement Inter-Régional d’AMAP. L’intégration du réseau des AMAP de Provence Alpes Côte d’Azur au MIRAMAP est le fuit d’une solidarité inter-régionale. Explication.

En octobre 2013, le Conseil d’Administration d’Alliance Provence découvre l’ampleur des conséquences des décisions unilatérales prises par un des co-présidents pendant l’année en cours, notamment des contrats qu’il avait signés pendant l’été. L’association se trouvait alors en cessation de paiement pour un montant important (+ de 100 000 €) et contrainte de déposer au Tribunal de Grande Instance de Tarascon (dont elle dépend) une demande de procédure de redressement judiciaire.

La procédure ayant été accordée, l’équipe du Conseil d’Administration et l’équipe salariée a travaillé à apurer les charges fixes de l’association afin de retrouver l’équilibre budgétaire ; notamment par une réduction des coûts de fonctionnement de l’association (résiliation de contrats trop onéreux, surestimés ou de matériels inutiles et inutilisables) et de la masse salariale (5 licenciements économiques sur une équipe de 10 salariés).

En parallèle, l’association Alliance Provence avait reçu le soutien et la confiance réitérés de la part de ses partenaires financiers locaux (Régions, Départements, Agglos) ce qui lui permettait de s’engager dans ces actions d’assainissement de la structure.

Hélas, fin juillet, la dette gelée et qui devait être remboursée sur une période maximale de 10 ans était évaluée à 263 000€. Sachant que le budget annuel de l’association est de l’ordre de 260 000€, il est alors apparu clairement qu’elle n’aurait pas les moyens de rembourser (autofinancement insuffisant et impossible d’utiliser les subventions pour payer de la dette !). Et la liquidation judiciaire était le risque le plus plausible.

Face à cette situation, le MIRAMAP, après avoir consulté son avocat, a pris la décision de déposer auprès du TGI de Tarascon un plan de cession (proposition de rachat de l’actif de l’association Alliance Provence et liquidation du passif, action possible et légale lors d’un redressement judiciaire). C’était la seule solution possible pour sauver les emplois et maintenir l’activité du mouvement des AMAP en PACA.

Ce plan de cession a été accepté et validé par ordonnance du 13 novembre 2014. Alliance Provence est donc devenu à cette date une section d’association du MIRAMAP et est désormais nommé "Les AMAP de Provence, réseau régional du MIRAMAP". Les quatre emplois que comptait alors Alliance Provence ont été maintenus.

C’est par solidarité que le collectif du MIRAMAP s’est prononcé pour la mesure conservatoire du rachat : Alliance Provence, le plus ancien réseau d’AMAP, créé en avril 2001, qui fut aussi l’une des chevilles ouvrières de la création de MIRAMAP en février 2010, ne pouvait pas disparaître, du moins les actions menées depuis 13 ans ne pouvaient pas passer par pertes et profits. Le MIRAMAP n’ayant pas l’objet ni l’expérience des actions de terrain, toutes les fonctions opérationnelles continueront à être exercées sur le territoire de PACA avec un niveau d’autonomie indispensable à une action efficace. Chaque partie s’engageant à travailler dans la transparence et l’esprit de responsabilité, principes au cœur du mouvement des AMAP.

Contact sur ce dossier : Aziyadé Baïnouti (aziyade.bainouti(arobase)allianceprovence.org)

Vidéos

Abonnez-vous